mercredi 17 février 2010

Sushi n°147

Un témoignage unique du Paléolithique, quand la chasse au Sushi mobilisait une tribu entière.
Sa chaire était très appréciée, sa fourrure servait d'isolant thermique pour l'habitat et ses arrêtes permettaient la confection d'armes, comme les baguettes qui étaient pointues à l'époque.
Depuis, l'espèce a été domestiquée et se rencontre assez aisément dans des assiettes ou des petits plats.
Il a, par conséquent, perdu un peu de son caractère primal.

6 commentaires:

Julien Trédan-Turini a dit…

En plus des dessins, tu te fends d'un intitulé et d'un petit texte différents et réussis à chaque fois. C'est assez épatant.

Florent Chavouet a dit…

Oui Julien, je me fends.

Anonyme a dit…

merci pour ma poire alors :)

Vincil from Ummo a dit…

Ouga-ouga, celui-là est mon préféré.
Et moi qui pensait qu'ils chassaient des Mammouths. Quel naïf. En même temps avec des lances en arêtes c'était risqué.

Anonyme a dit…

cela commence a bien faire:
pipi, caca, prout prout, il est temps de passer a quelques plats d'adultes et parler un peu de sexe et d alcool, et manier le verbe et la verge!

" sushivas regal"
"les dessoushic"
"tu veux susher makeue?"(relation inedite entre un maki et un sushi!)

sinon, je sors le sabre!

CécileH a dit…

Sushiche-kebab... Ouais, bof...!
(l'idée me fait bien marrer quand même!!!)
Sinon, bravo pour ce sushi préhistorique. A quand le makimmouth..?