vendredi 19 décembre 2014

Soin pelliculaire


Encore un peu de réclame.
Si vous avez toujours trop d'argent ou bien trop de copines ( ça marche aussi avec les copains ), vous pouvez aller voir en salles depuis mercredi dernier le beau film de Koji Fukada, Au revoir l'été, tout à fait dans l'air du temps puisque nous passons en hiver.
En plus, l'affiche rappelle tout à fait le style de l'auteur de Tokyo Sanpo et Manabe Shima, les deux livres qui précèdent Petites Coupures à Shioguni. Je vous en ai déjà parlé?

mardi 16 décembre 2014

Réclame


Comme la plupart des gens, vous avez trop d'argent et ne savez pas comment en disposer. Et comme la plupart des gens vous avez un trop-plein d'amour dans votre coeur et réfléchissez aux meilleures façons d'en gratifier votre entourage.
Par chance, toutes les réponses à ce genre d'embarras sont dans un livre: Petites coupures à Shioguni.
Ecrit sur des tablettes de papier B5 200g en l'an 2013-14 par le prophète Chavouet Florent suite à une illumination de noël, l'ouvrage réunit en un seul geste la satisfaction de donner de l'argent à un dessinateur qui aime la nourriture, l'assurance d'une lecture copieuse et édifiante et, pourquoi pas, la joie d'en faire profiter l'heureux destinataire auquel vous offririez le précieux volume.
En cette époque où Noël est devenu une simple foire commerciale, il est toujours bon de rappeler qu'il s'agit avant tout d'une cérémonie dédiée aux différents ouvrages de Florent Chavouet et à sa capacité de payer sa mutuelle santé et sa taxe d'habitation.
Le dessin ci-dessus est une variante de l'affiche que vous pouvez éventuellement retrouver chez votre libraire favori qui, s'il est sympa et encore muni, peut vous en donner une à titre gracieux.
Ça c'est Noël!

vendredi 5 décembre 2014

Shin Yokai 4


Vous alliez partir?
Rejoindre ce bon ami au bistro d'à côté?
Vous hâter vers ce rendez-vous galant espéré depuis plusieurs jours?
Ou tout simplement pantoufler chez vous après cette longue journée de labeur?
Le Yokai de "la dernière tâche" vous a entendu, a lu vos signes d'impatience ou de lassitude et s'est affalé sur vous comme un édredon trop lourd ou un flan de goudron souple.
Non, vous ne partirez pas tout de suite, il l'a décidé.
Se dépêtrer de sa pesanteur est peine déjà perdue et vous risqueriez le regard suspect et inquisiteur de vos plus proches collègues.
En fait il était là, depuis ce matin, tapis sous votre bureau, derrière des feuilles A4, une armoire, sur la banquette arrière de votre voiture ou dans la bouche d'un collaborateur, parfois même dans un courriel.
C'est aussi un des Yokais les moins bien traités, les plus négligés. Si bien que certaines associations de patrons, de clients ou de personnes supérieures à vous militent activement pour leur reconnaissance et surtout un traitement dans les plus brefs délais.
Je ne préfère pas prendre position sur la question, il faut que j'y aille ( à Paris vendredi, Librairie des Supers Héros, 3ème et à Nantes, samedi, Géothèque ).


jeudi 20 novembre 2014

Entaille


Comme promis voici la véritable couverture du livre!
Ceux que ça intéresse avaient sans doute déjà repéré le visuel par l'intermédiaire d'une recherche élaborée sur le réseau internet en tapant certainement les mots clés concernés dans une barre de saisie d'un moteur de recherche, je tiens à être précis sur les termes.
Et ceux que ça intéresse toujours auront aussi remarqué la mise à jour de mon calendrier de dédicaces prévues pour les semaines à venir.
J'en conviens, c'est très parisiano-centré, mais c'est aussi pour m'éviter de trop passer mes fins de semaines sur les banquettes d'un corail inter-cité. Je me rattraperai en 2015 promis juré, je ferai la tournée des cantons comme aucun élu de circonscriptions inter-florale n'a pu le faire auparavant. Je serrerai des mains, prendrai des enfants dans mes bras et vous dirai que "je travaille sur le sujet et que je fais tout pour que ça s'arrange parce que j'ai bien conscience que c'est pas facile".
D'ailleurs je serai tout disposé à goûter les boissons locales et ça c'est une vraie promesse de campagne.

mercredi 19 novembre 2014

Petites Coupures



Etant donné qu'il sera demain disponible dans vos meilleures crèmeries et que ça n'arrive pas tous les quinze du mois, je pense qu'il est temps de vous parler enfin de mon nouveau livre.
Il s'appelle donc "Petites Coupures à Shioguni", mesure 16x22cm, pèse 160 pages et ce ne sont pas les seules choses qui diffèrent de mes précédents livres.
Je ne me suis pas résolu à ne plus dessiner le Japon, ni même à laisser mes crayons de côté, mais dans les deux cas j'ai changé ma façon de faire, en glissant vers la fiction d'abord et en trempant dans l'aquarelle ensuite.
C'est une histoire inventée de toute pièce ( dont il est question justement ) ( des pièces ) qui est née de mes envies de raconter certaines anecdotes, de dessiner des paysages de nuit et aussi de mêler l'idée du carnet et celle du récit, de l'enquête morcelée et de l'histoire linéaire. C'est pourquoi j'ai essayé de jouer sur différents niveaux de narrations qui vous demanderont certainement quelques relectures qui, je l'espère, vous resteront agréables et enrichissantes.
Vous trouverez donc autant d'embrouilles dans le récit que dans votre tête. C'est une histoire de points de vue.
Sinon pour évoquer le sujet plus concrètement, ça parle d'une nuit, de clefs volées, de distributeurs de boissons, de boissons, de chimpira, de félin nocturne, un peu de cuisine et d'habits qui ne font pas les moines. Le tout se passe dans une petite ville de province, Shioguni, qui rêve d'être championne de baseball.
Vous comprenez mieux?
L'image ci-dessus n'est pas la couverture du livre mais un dessin qui met en situation ce que j'essaie de vous expliquer depuis le début et que j'ai fait spécialement pour cet article. Mais demain je posterai la vraie image de couverture, histoire que vous retrouviez facilement le livre dans les rayonnages puisque bien entendu vous allez l'acheter n'est-ce pas.
A ce propos, il coûte 21,50€, ce qui est moins cher que 22 et à peine plus que 21.
Je vous laisse avec cette chanson très populaire qui vous mettra dans l'ambiance:

https://www.youtube.com/watch?v=xUA-DcW1lFc


vendredi 14 novembre 2014

Formose et Taïwan




J'ai eu envie de faire quelques derniers dessins sur Taïwan, et voici donc deux essais sur une même idée.
J'entends au fond de la salle des voix qui me demandent où peut-on bien me retrouver. C'est très simple, je serai samedi et dimanche à Arras, au "Arrasu Nihon Matsuri", rue des balances ( mais j'en suis pas une j'te jure ). Je dédicacerai mes 3 livres ( oui il faut que je vous parle du troisième qui viendra bientôt ) à partir de 14h je crois, mais il vaut mieux vérifier par une recherche plus pointue sur internet ou auprès des structures concernées, voire des autorités compétentes.
Je ne peux pas vous en dire plus, je ne suis pas une balance.


vendredi 7 novembre 2014

Débarquement.

Je suis rentré depuis plus de deux semaines, sachez-le. 
C'était encore une fois un voyage merveilleux, mais je n'ai pas trop le temps de m'épancher sur le sujet maintenant, j'ai envie d'aller dormir.
En attendant voici une illustration dans laquelle j'ai essayé de réunir plusieurs des impressions que Taïwan m'a laissées dans les yeux et dans la tête.
Et puis en parlant de tête, si vous voulez voir la mienne, elle sera disposée ( avec l'ensemble du corps qui l'accompagne en général et notamment cette main droite qui dédicace souvent ) ce samedi et ce dimanche au festival Japan Touch à Lyon.
Comme son nom l'indique, il s'agit d'un salon où l'on peut toucher des Japonais. 
Pour les horaires et plus de précisions, voici le lien vers le site:
http://www.asiexpo.com/japantouch2014/