mardi 20 octobre 2020

Navigation


" Conscient qu'une foule dont l'appétit de bonheur avait été attisé par des années d'humiliations et de privations le réclamait comme un défi lancé à la fatalité des épreuves de la vie, il prit la barre de son navire et mit le cap sur ces destins qui tentaient de se rebeller contre le sort auquel une obscure règle les condamnait. Il n'était pas un sauveur ni même un porteur d'espoir, juste un marin qui avait un gros bateau et le vent dans le dos. Alors ce tribord improvisé le conduisit à la cité de Paris dont il soulagea le peuple des fardeaux du quotidien qu'on appelait alors "réveil, oseille, sommeil", "et bouteille". "

Ainsi fut relatée d'après le futur, ma venue dans la ville des champignons en ces dates et lieux-ci:

-le vendredi 23 octobre à 16h30 à Planète Dessin (17 rue Littré)

-le samedi 24 octobre de 11h à 14h au Merle Moqueur (51 rue de Bagnolet) 

-ce même samedi à 16h30 chez Bulle en Vrac (9 rue de Mirbel)

En revanche le futur avait omis de préciser qu'il fallait contacter les libraires en question pour réserver ses places. S'en suivit un quiproquo qui rapidement monta en mayonnaise et la plupart des commerçants concernés finir bouillis et mangés avec une sauce au bleu, cheveux et lunettes compris.

dimanche 4 octobre 2020

Tout, touille tout.

 




Voilà, l'histoire de mon nouveau livre.

Enfin non, puisqu'il n'y a pas vraiment d'histoire. Il n'y a pas vraiment de miso non plus. En revanche il y a une explication, un conseil d'utilisation et la composition des ingrédients.

Vous trouverez donc sur toutes les pages de droite l'ensemble des haikus de mes deux derniers voyages (et que j'ai déjà publiés sur ce blog), accompagnés de quelques nouveaux pour lier la sauce. Sur les pages de gauche c'est la garniture, très variée, allant de l'anecdote personnelle, à un abrégé de sake, en passant par de simples dessins sans commentaire ni destinataire. J'ai glissé également quelques vieux plats: mes si fameuses "fenêtres japonaises" qui font tant débat et qui n'auraient pas eu d'autre occasion d'être un jour publiées si je n'avais profité de ce livre bouillon pour les y diluer. 

Enfin, c'est une vieille recette chez moi, il y a des cartes sur lesquelles sont situées par des petits numéros la plupart des pages dessinées. Immersion totale, le monde numérique ne s'en relèvera pas.

Cette nouvelle publication s'accompagne de la boisson de votre choix, mais aussi de quelques dates de dédicaces d'un choix très parisien:

Vendredi 9 octobre à 19h à la librairie Le Divan

Samedi 10 octobre à 11h à la librairie Folie d'Encre à Montreuil

                               à 16h chez BD.Net à Bastille





jeudi 23 juillet 2020

Outremer


Au fin fond du bleu,
sur une île, on retrouve trace
des anciennes couleurs.

私はグーグル翻訳
を使ってこれ
を書き留めました。

Sanpoflo, Trébuchet de bûche de bois, éditions des Lignes Maritimes Adéquates, 1887.

mercredi 1 juillet 2020

Menu coup de pouce


Depuis sa création en 1994, ce blog se veut une référence sur le Japon, tant pour l'actualité culturelle que les conseils de voyage.
C'est d'ailleurs cette vocation de passerelle entre nos deux pays qui a valu à ce site et son auteur d'être faits Chevaliers émérites très utiles et bien foutus d'intérêt général des arts et des lettres majuscules pour l'amitié Franco. Japonaise.
Inscrit tout droit dans cet héritage aussi fastueux qu'exigeant, l'article d'aujourd'hui vous propose cette page d'annuaire très rare dont bien des musées jalousent la publication.

mardi 28 avril 2020

Kyoto no yoru



Il convient pour apprécier congrûment cette image qui a nécessité 4 feutres (trois marqueurs bleu, orange et noir et une mine fine), 3 crayons (j'ai oublié les références) et de nombreuses minutes volées à mon temps de loisir (la collection d'adverbes avec un U circonflexe), de lire à voix haute ces quelques lignes de dialogue:
-Grigri grigri grigri grigri gr...
-...?
-...
-Grigri gri grigri grigri gri gri


vendredi 20 mars 2020

La mer béton




Si j'avais le droit d'inventer une île elle s'appellerait Furojima ( フロジマ ou 風呂島 ) parce qu'il faut signer son oeuvre c'est normal et parce qu'elle baignerait ( O furo=bain en japonais ) dans l'eau c'est normal aussi, elle aurait 3 villages d'environ 500 habitants chacun, 4 boui-boui, un cinéma, un musée d'histoire naturelle locale, un collège et une école primaire, un sous-marin en libre service, une station radio, un bureau de poste, 3 manufactures de trucs, un atelier de machin, un céramiste fou, un commissariat avec des cartes, une pâtisserie sans règles, beaucoup de potagers, des chèvres en liberté, des poules aussi, et des paons, une salle des fêtes, un phare et bien-sûr un belvédère d'où l'on profiterait de ces deux points de vue, réalisés au feutre et au crayon sur une empreinte de dalle de pierre.

vendredi 13 mars 2020

Fenêtre n°18


"Ô gyrovague, porte ta piété en harde par-delà l'Idumée et emblave les plaines du Levant, rencontre les toparques, nettoie leur fenêtre et c'est leur vision que tu éclaircis. Sauf si les volets sont fermés." Etienne de Croix-Lambard, Apophtegmes et autres maladies de peau, Télé-Loisirs, mars 1931.
Le rythme des publications baisse, certes, mais vaille que vaille j'écris encore sur ce blog. N'ayant pas été le premier à en ouvrir un, j'espère être celui qui fermera le dernier.