vendredi 1 mars 2019

Je n'avais pas le temps, pas le temps...


"Mieux vaut tard que jamais" telle est l'excuse usée jusqu'à la dernière syllabe par les retardataires, les traînards, les oisifs, les ajourneurs, les hors-délais et autres procrastinistes en tout genre mais dont je vous épargnerai la fable. 
Non moi je respecte mon internaute, je lui explique en dessin la raison de ce retard et je lui souhaite de très bons trois quarts d'année 2019!

1 commentaire:

Yannick Chabas a dit…

Bonne année aussi du coup...
à quand des dédicaces sur l'ile de france? merci