mercredi 11 juillet 2018

Multifruit

Une inspiration riche en vitamines C, E et B12 m'encourage à deux légendes pour ce dessin.

La vitamine B12 pour un commentaire tout en endurance sur une seule phrase:
Il ne comptait pas plus les journées écoulées au bureau que les heures passées loin de ses envies, mais il en était ainsi d'un projet bien plus haut que son destin personnel et pour lequel aucun sacrifice ne devait être regretté s'il voulait, dans une dernière respiration, contempler le fruit de son travail.

Et la vitamine C pour un effort plus constant en plusieurs phrases:
Masujiro Honda n'avait ni les qualifications ni les intentions, mais au terme de 6 ans de chômage et autant d'échecs sentimentaux, il accepta sans plus de résistance ce poste d'employé de fruit. Et très vite l'impéritie et la résignation des débuts s'éloignèrent pour dévoiler une vraie implication dans la tâche confiée, d'après les propos de ses chefs de service. Pas toujours au courant des dossiers, ni très protocolaire avec la culture d'entreprise, Honda compensa néanmoins par une assiduité exemplaire. Ce boulot il l'aimait comme cette compagne qu'il n'avait pas encore mais qui, n'en doutons pas, ne tarderait à venir et succomber devant une situation salariale si rassurante.

1 commentaire:

Hervé BRY a dit…

Mais qu'est devenue la vitamine E ? ;)