mardi 31 janvier 2017

Feu

L'absence de facultés intellectuelles a toujours été la distinction du colonel Clétandre du Goujeux-Limoine. C'est à la suite d'un pari invité par l'alcool, que l'officier prétendit trouver le passage reliant le lac du Bourget à l'océan Pacifique.
La brillante idée ne manquât pas de séduire les investisseurs et de réveiller quelques moqueurs, mais elle dut surtout se heurter à des plans contradictoires, une météo absente, des ampoules aux pieds et bien sûr cette barrière des Ardennes, cimetière de tant de gestes généreux. Simon de Capelan, son biographe officiel, nous rappelle que c'est avant tout le manque de soutien des pouvoirs publics qui fit échouer le projet, signant au passage, le désengagement français du surréalisme géographique.
Nous retrouvons dans cette illustration de l'époque des blogs qui inspira l'expression "gueule de bois", notre brave colonel, amer de défaite et de renoncement, mais le coeur déjà tourné vers de meilleurs horizons et d'autres boissons.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

c'est beau, onirique et drôle !!

Laurent a dit…

Superbe! :)

Emma a dit…

Je le trouve particulièrement beau !