jeudi 18 juin 2015

Venez voir Vannes


Oui venez voir Vannes ce samedi et ce dimanche car j'y serai dans le cadre du festival du livre du nom de cette ville, qui m'a invité en croyant un peu naïvement réaliser ainsi une très longue phrase avec peu de ponctuation et encore moins d'importance alors qu'en fait je vais bientôt la terminer puisque je vous ai tout dit et qu'ensuite vous risquez de perdre le fil.

4 commentaires:

Mathilde Danes a dit…

OLALALALA !
MAIS VANNES C'EST PAS LOIN DE CHEZ MOI çA !!!! :D :D :D

(jeu de mots mémorable au passage)

Laurent a dit…

Bon week-end...:)

Aurélie a dit…

Très beau dernier ouvrage que j'ai trouvé pendant mes vacances chez un libraire spécialisé dans la BD à Vannes. Il trônait encore en "une" suite à votre prix à Angoulème.
Il faut d'ailleurs que je le relise déjà pour essayer de comprendre qui a fait quoi à Shioguni !!!

Anonyme a dit…

Votre nouveau livre L'Ile Louvre est certe très agréable à feuilleter, à condition de ne pas s'attarder sur l'image donnée des soi disant "gardiens"...de prison? d'immeuble? de phare?...J'ignore si les personnes caricaturées avaient ou non donné leur accord, la chance a fait que nous ne nous sommes pas croisés.Pour ma part, je n'ignore pas hélas que parmi les centaines d'agents d' ACCUEIL et de soi disant surveillance qui ne sont évidement pas tous fonctionnaires, loin de là... il existe un bon nombre de personnages peu élégants, sans culture aucune,
qui seraient mieux en dames pipi. Ceci ne vous donne nullement le droit de faire passer cet emploi pour un refuge pour tarés paresseux.
Puisque vous prétendez décrire le monde avec un oeil pertinent et plein d'humour,je me permets de vous precisez qu'il existe des personnes qui travaillent dans ce musée parce qu'elles connaissent parfaitement les collections et aiment passionnément l'art ,qui sont sur diplômées ( école du Louvre, cherchez l'erreur....), qui sont belles et jeunes avec un QI de 147, historiennes de l'art, qui ont à coeur l'accueil et de l'éducation artistique du public, et qui trouvent qu'elles sont à leur place dans ce prestigieux musée, malgré un salaire qui s'apparente plus à de l'argent de poche, et qui souffrent de voir faire passer ce métier pour un repaire de débiles, avec bien entendu l'aval de la direction, pour qui nous ne sommes pas grand chose...
Vous me répondrez que je me décris moi même, et que je suis peut être seule dans ce
cas, vous aurez tord, nous sommes beaucoup dans ce cas.
La prochaine fois que vous voudrez décrire un lieu et des personnes que vous ne connaissez pas, apprenez à regarder, c'est grave d' avoir un regard tronqué pour un
dessinateur.
PS: je n'achèterai pas votre livre que j'ai déja lu, 20 € c'est cher pour ce faire insulter.